Bienvenue a la commune de Makenene

Présentation de la Commune

CRÉATION

La commune de Makénéné a été créée en 1992 par le décret présidentiel N° 92/127 du 26 Juin 1992, mais c’est en 1996 à la faveur des élections municipales que la commune de Makénéné a eu son premier exécutif communal. IL faut rappeler qu’avant 1992 la ville de Makénéné dépendait de la commune de Ndikinimeki.

COUVERTURE GÉOGRAPHIQUE ET POPULATIONS

La Commune de Makénéné est située dans la région du Centre avec chef lieu Yaoundé, département du Mbam et Inoubou, avec chef-lieu Bafia. IL est à environ 75 km de Bafia, et 200 km de Yaoundé, et traversé par la Nationale n°4 qui relie Yaoundé à Bafoussam. Les coordonnées géographiques de MAKENENE sont les suivantes : Latitude : 4,884742, Longitude : 10,795331 et est à 700 mètres du niveau de la mer et couvre une superficie 885km2.

La commune de Makénéné est limitrophe :

  • Au Nord par l’arrondissement de MASSANGAM dans la région de l’Ouest;
  • Au Sud par les arrondissements de NDIKINIMEKI, de YINGUI et du Nord-Makombé respectivement dans les régions du centre et du littoral ;
  • À l’Est par les arrondissements de DEUK et de KON YAMBETA ; dans la région du centre,
  • À l’Ouest par l’arrondissement de TONGA, dans la région de l’Ouest.

La commune de Makénéné compte près de 25530 habitants (selon les projections sur la base du dernier recensement en 2005) réparties de la suivante:

  • 45% représente les hommes soit 11488, 55% les femmes soit 14042, et les enfants de 0 à 14 ans représente 28,68% soit 7322. Il faut indiquer que la population de Makénéné est jeune car elle représente près de 75% de la population totale. Si nous prenons le taux de croissance 3 % d’ici vingt ans la population sera estimée à 40 848 habitants,

Ces populations se trouvent d’une part dans la zone rurale (5496 habitants) qui compte 11 villages à l’instar de Nyokon 1, Nyokon 2, Nyokon 3,Nyokon 4, Kinding Djabi, Kinding Ndé et Kinding Nyingo, Nyokon 5, Mbalam, Pouleuh,, Ndoubo’o et d’autre part dans la zone urbaine(20 034 habitants) qui compte 09 quartiers à savoir: Barrière, carrière, Hôpital, Makénéné-Centre, Makénéné-Est, Mock-Centre, Mock-Sud, Ngokop, et Town water. Chaque village et quartier ont respectivement à leur tête des chefs de village et chefs de quartier (ces derniers ont été suspendus il y a un an), tous avec pour grade de chefs traditionnels de 3e degré. Ainsi la commune de Makénéné compte 19 chefferies traditionnelles de 3e degré.

Cependant la population de Makénéné est cosmopolite, On y trouve plusieurs tribus à savoir les Bamilikés, Nyokon, Kinding, Banen, Haoussa, Béti, Bassa, les tribus du Nord-Ouest et sud-Ouest. La tribu bamiliké est la plus représentée soit 75,8%. Cette mosaïque de peuples et de cultures fait de Makénéné le Cameroun en miniature.


CARTE DE LA COMMUNE DE MAKÉNÉNÉ

1er Adjoint : FUNGUNG ESTHER
2e Adjoint : NYANDA Delphine

ÉCONOMIE LOCALE

Les principales activités économiques génératrices de revenus que l’on retrouve dans la Commune de Makénéné sont :

  • L’agriculture (près de 85% de la population),
  • Le commerce,
  • Le transport,
  • Accessoirement la pêche, l’élevage, la chasse, l’exploitation forestière et des mines (sable et pierres) la collecte des produits forestiers non ligneux (PFNL).

TYPE D’AGRICULTURE

Près de 85% de la population pratique l’agriculture et les cultures qui en ressortent sont de deux ordres à savoir :

  • La culture de rente (cacao)
  • Les cultures vivrières (les oléagineux, les maraîchers, les tubercules, plantains, bananes).

L ’une des difficultés liées à cette activité est l’évacuation des produits de leur zone de production (champs) jusqu’au marché, car les routes représentent un handicap.

LE COMMERCE

L’activité commerciale se tient dans des espaces marchands aménagés, ainsi, la commune dispose de quatre marchés :

  • Le marché de Makénéné Est, est un marché quotidien qui se tient de jour comme de nuit. Sa réputation est au-delà des frontières, car c’est un point d’arrêt pour les voyageurs en direction de Yaoundé, Bafoussam et Bamenda
  • Le Marché dit « central » qui se tient chaque vendredi et accueille des commerçants des autres localités.
  • Les marchés périphériques des villages Nyokon, Kinding Ndé, Kinding Djabi essentiellement pour des cultures vivrières.

LE TRANSPORT

Le transport urbain est assuré par les motos. Ce moyen de transport permet aussi de relier le centre urbain à la zone rurale, mais les voitures assurent le transport interurbain. Cette activité est pratiquée à plus de 90% par les jeunes.

En plus de ces trois principales activités nous pouvons y greffer, la chasse, l’élevage, l’exploitation forestière, l’exploitation de la carrière de sable et de pierres par les exploitants artisanaux, la collecte des produits non ligneux(okok,kola),des agrumes, et des prunes dont la qualité est la plus prisée au Cameroun.

VIE ASSOCIATIVE

Le mouvement associatif est riche et varié dans la commune, On dénombre plusieurs associations au rang desquelles :

  • Les organisations politiques
  • Les associations des jeunes (conseil communal de la jeunesse…)
  • Les associations des femmes (association des femmes rurales de Makénéné…)
  • Les associations culturelles et de solidarité(tontines)
  • Les GIC (Groupe d’intérêt commun), beaucoup plus présents dans le milieu agricole
  • Les associations sportives (club des vétérans)
  • Les associations de développement (ADAM, DYPAMAK, CEMAK, AMICALE DU VATICAN, IKO’OH…)

Comments are closed.